INFOLETTRE

Abonnez-vous

John McKay (1939-2022)

C’est avec tristesse que nous apprenons le décès de John McKay, membre éminent du CICMA et du CRM, le 19 avril à Montréal. Après avoir obtenu un doctorat en informatique de l’Université d’Édimbourg en 1971, il s’est joint à l’Université Concordia en 1974 et est devenu professeur au département d’informatique de cette institution en 1979. Les travaux de John McKay tournaient autour des propriétés des groupes finis, de leurs représentations et de leurs symétries. Il a été à l’origine de plusieurs des découvertes mathématiques les plus étonnantes de notre époque: la correspondance de McKay dans la théorie des représentations, et la théorie du « clair de lune monstrueux » qui vise à expliquer la relation entre les représentations linéaires du plus grand groupe simple sporadique, connu sous le nom de monstre, et les coefficients de Fourier de la fonction modulaire j de Klein.

Entre autres réalisations, McKay fut un pionnier dans l’utilisation des ordinateurs comme outil en algèbre, tant dans l’étude des groupes sporadiques (il est le co-découvreur de deux de ces groupes), que dans le calcul explicite des groupes de Galois. Il a également été l’un des principaux artisans d’un des exploits les plus marquants de l’algèbre calculatoire de notre époque, la preuve de la non-existence d’un plan projectif d’ordre 10. Il a été élu membre de la Société royale du Canada en 2000 et a reçu le prix CRM-Fields-PIMS en 2003.

Publié le : 27 avril 2022
retour aux actualités
SUGGESTION D’ARTICLES

ACTIVITÉS DU CRM

PARTICIPER

PARTICIPER

ORGANISER

ORGANISER

POSTULER

POSTULER